Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 08:48

Le voyage de Coyotico c'est :

 

monnaies- 346 jours de voyage dont 102 nuits au port, 125 au mouillage et 119 en mer;

- plus de 12 000 miles parcourus en bateau (et quelques milliers de kilomètres supplémentaires en avion, bus, voiture, scooter, train, à cheval et à pied... il ne nous manque que le parapente, la montgolfière et le sous-marin).

- 9 pays et 7 monnaies différentes.

- 11 600 photos (avant tri) soit environ 27 Go – « seulement » 1229 photos ont été publiées sur notre site, imaginez à quoi vous avez échappé...

- 120 notes de blog (et pas loin de 47 500 mots!).

 

 

 

stock bouteillesEt en vrac, quelques autres chiffres également passionnants :

- 370 : heures de navigation au moteur (dont 180 en Méditerranée, où vu la densité du trafic il est franchement déconseillé de faire du sur-place en attendant que le vent se lève).

- 3 : vidanges du moteur du bateau (dont 2 en Méditerranée).

- 41 : jours (parmi ceux où nous étions au mouillage) où nous avons pu profiter d'un moteur d'annexe en état de fonctionner (il a donc fallu ramer les 84 jours restants).

- 26 : durée (en jours) de la traversée la plus longue, entre la Guadeloupe et les Açores.

- 140 : cartes postales envoyées (chiffres approximatif).

- 33 : litres d'alcools divers rapportés à bord de Coyotico (dont la moitié environ de rhum). On a un peu stressé quand un hélicoptère de la douane nous a survolés juste avant l'arrivée à Bandol, mais en fait ce n'est pas tant que ça: on a croisé des gens qui avaient acheté 50L de rhum au Cap Vert!

- 44 : jours où nous n'avons pas dormi sur Coyotico (principalement en Argentine, mais aussi 2 jours à Madère et 1 en Guyane).

 

brouillons

- 32 : pages de brouillon pour faire la dizaine de dessins du blog.

- 744 : plus haut score au Scrabble, cumulé à deux. Les longues soirées de navigation nous ont permis de perfectionner notre technique...

 

 

Certains ont demandé à connaître aussi le nombre de vraies douches prises par l'équipage pendant l'année, mais cette donnée est classée secret défense et ne sera donc pas dévoilée. Mais pas d'inquiétude, depuis notre retour nous nous réhabituons doucement à une fréquence de visites à la salle de bain un peu plus adaptée au monde civilisé (on ne sait jamais, ça pourrait nous faire du mal).

 

 

Et puis les chiffres ça sert aussi à compter les euros, et en bonne contrôleuse de gestion (il faut que je peaufine dès maintenant mon argumentaire d'entretien d'embauche) j'ai construit un fichier Excel très perfectionné pour gérer notre argent, avec suivi de nos dépenses par catégorie et par escale, prévisions, re-prévisions, objectifs, et bien sûr plein de magnifiques diagrammes : camemberts, histogrammes, et j'en passe.

 

L'utilité d'un suivi aussi précis a été contesté par une partie de l'équipage, mais maintenant je peux vous présenter nos dépenses de façon extrêmement précise. En pratique je pense que le détail qui suit a surtout de l'intérêt pour un éventuel candidat au départ, mais sait-on jamais, il y en aura peut-être un qui tombera sur cette note au hasard d'une recherche google! En tout cas, comme Axel pour le côté technique c'est le type d'infos qui m'aurait bien intéressée avant de partir...

 

Nos dépenses courantes (entre le départ et le retour à Bandol, donc sans inclure la préparation du bateau, les assurances et autres frais de préparatifs) ont été d'un peu plus de 20 € par jour et par personne, réparties comme suit :

cammenbert-copie-1

 

Quelques détails pour éclairer un peu ces chiffres :

Le plus gros poste de dépense est sans surprise l'alimentation, dont environ 30% pour la part « restaurant ». Ce dernier chiffre est assez élevé à cause de notre mois en Argentine mais aussi parce qu'au Brésil manger dans un restaurant au kilo revient moins cher que d'acheter sa nourriture en supermarché – nous avons cuisiné pendant toutes les autres escales.

Le poste "taxes et frais de port" recouvre pour 90% le coût des marinas (pour nos 102 nuits de port), les taxes dans les pays que nous avons visités étant faibles ou nulles.

La catégorie nommée "bateau" est un fourre-tout où j'ai mis tout ce qui est lié au fonctionnement du bateau, depuis le petit matériel jusqu'aux guides en passant par la facture du mécano. Mais comme on n'a eu que très peu de soucis techniques les dépenses ont été limitées et l'essentiel (60%) est pour le carburant.

La catégorie loisirs est également assez diverse, mais la plus grosse part est dédiée aux visites (musées, parcs naturels, etc), aux livres et magazines, et aux occasionnels cafés, jus de fruits ou bières (pas si occasionnels que ça en vérité, mais bon...).

La proportion relativement importante des dépenses dédiées au transport est pour les trois quarts due à notre escapade en Argentine (bizarrement, l'avion et le bus sont des modes de déplacement moins économiques que le bateau). Le reste couvre les diverses locations de voiture et scooter (8 jours en tout). L'hébergement est également lié pour la plus grosse part à notre mois en Argentine.

 

 

Mais je vous rassure, nous garderons de notre voyage autre chose que quelques chiffres et un gros fichier Excel!

A ce propos demain apparaîtra sur ce blog le "questionnaire de Proust" pour évoquer les aspects les plus marquants de cette année, du meilleur mouillage à la spécialité culinaire la plus infâme en passant par les bons et les mauvais côtés de chaque équipier, et plein d'autres questions tout aussi intéressantes...

Partager cet article

Repost0

commentaires

axel 25/05/2014 17:13


merci Axel et jeanne pour ces infos. vivement votre prochain voyage !

Archives

Catégories

Liens