Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 20:34

10-03-17 - marinaNous venons de passer notre dernière semaine au Brésil dans le mouillage de Jacaré sur le rio Paraiba, non loin de João Pessoa qui se trouve à la pointe est de l'Amérique du Sud.

Cette semaine a été l'occasion de profiter une dernière fois de tout ce qui fait le charme du Brésil: la musique à fond, qu'on entend même depuis le mouillage - en particulier le week-end entre minuit et quatre heures du matin; la plage, la mangrove et les cocotiers; la petite ville avec des beaux bâtiments coloniaux et des rues animées par les vendeurs de bricoles; les jus de fruits et la caipirinha; sans oublier les formalités interminables.


10-03-17 - joao pessoaIl y a tout de même quelques variations: en plus des rythmes de samba on a eu la surprise d'entendre tous les soirs à 17h15 le boléro de Ravel joué au saxophone; au contraire de ce qu'on voit à Salvador, les rues de João Pessoa ne sont pas encombrées de touristes et les policiers qui patrouillent ne sont équipés que d'une matraque (ceux de Salavdor ont en plus deux pistolets et un gilet pare-balles). Quant aux formalités de sortie du territoire, elles sont faites dans des bureaux aux heures d'ouverture aléatoires (il faut parfois secouer la grille du bâtiment pour qu'on vienne nous ouvrir) et par des gars en marcel et short tâché (dire qu'on se met en pantalon-chemise-chaussures fermées pour venir!). Autre nouveauté: le train, qui dessert quelques villes le long de la côte. Il fonctionne plutôt bien, avec un taux de retard à peine plus grand que celui de la RATP et une seule panne constatée lors de notre séjour.


On a aussi profité de cette dernière escale avant le retour à l'hémisphère nord pour faire un peu de bricolage sur le bateau (entre autres il a fallu mettre une deuxième drisse pour le génois, car que celle que nous avons mise à Salvador s'abîme vite, on en a maintenant une de secours) et sociabiliser (le bar de la marina étant une excellente base pour papoter avec les nombreux français et quelques étrangers qui fréquentent la marina et le mouillage).
10-03-17 - nousOn a aussi fait pas mal de sport, grâce au fort courant qui a la fâcheuse manie de nous entraîner loin de là où on veut aller (la terre ou le bateau, selon le moment de la journée). Après un épisode peu glorieux où nous voyant en difficultés, deux plaisanciers généreux sont venus nous remorquer jusqu'à Coyotico, nous avons décidé de 1. attendre l'étale pour faire des trajets à la rame et 2. réparer le moteur de l'annexe. La deuxième résolution n'a hélas pas pu être accomplie jusqu'à présent, pourtant ce n'est pas faute d'y avoir passé du temps (je parle d'Axel, là, bien sûr).


Nous sommes maintenant fin prêts à faire les 1400 miles qui nous séparent de la Guyane Française (autant que pour traverser l'Atlantique!). Il paraît que le vent et le courant sont avec nous, mais après notre dernière traversée, je demande à voir!

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gaelle 18/03/2010 09:45


Bon vent les amoureux... j'espère que vous battrez tous les records pour rallier la Guyane !!

Dites après vous allez aux antilles? parce que je reviens de 15 jours en Martinique et Dominique donc si vous le souhaitez je pourrais vous donner les bons plans ! Et si vous en avez l'occasion ne
ratez surtout pas la Dominique, c'est magnifique.

Bisous


Archives

Catégories

Liens