Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 13:16

10-01-12 - paiinacioNos aventures dans la Chapada Diamantina ont commencé à 4h30 le jour de notre arrivée à Lençois, centre touristique de la région. Notre plan "on prend le bus de nuit et on arrivera bien à se débrouiller sur place" nous a paru tout d'un coup un peu moins brillant lorsque le bus nous a déposé dans une petite gare routière déserte, de nuit, et qu'il nous a fallu partir à la recherche d'une pousada, sans plan et sans réservation - tout ça le week-end le plus chargé de l'année (mais heureusement, ça, on ne le savait pas encore). Il y a probablement un dieu pour les voyageurs optimistes car une agence de tourisme du coin avait décidé de se faire de la publicité en proposant aux touristes sans hébergement de les aider à trouver une pousada. Après de nombreux arrêts infructueux à des pousadas toujours pleines nous avons fini par échouer dans une pousada sans nom, simple maison de particulier, où vu l'état des chambres et de la salle de bain il n'était manifestement pas prévu que des touristes y soient hébergés.


10-01-12 - fouleEnsuite l'aventure a été un peu plus standardisée puisque pour visiter la région il faut passer par des agences qui fournissent transport et guides. Difficile dans ce cas de sortir des sentiers battus...
Cela dit, certains sentiers sont plus battus que d'autres, le nombre de personnes au mètre carré étant directement dépendant du mode de transport utilisé pour la balade: lorsque nous avons pris le circuit en minibus qui fait le tour des grottes et cascades de la région, les rivières ressemblaient furieusement à une piscine parisienne un dimanche d'été (les bulles en plus).
Par contre, lorsqu'il y a plus de trois heures de marche ou qu'on s'éloigne des grandes attractions la foule se fait moins dense, les groupes sont plus petits, et les guides sont moins occupés à essayer de retrouver leurs ouailles parmi la foule de touristes et plus disponibles pour nous parler de la région.

10-01-12 - chevalC'est à pied que nous avons vu les habitants de Lençois faire leur lessive dans la rivière qui traverse leur ville, et aussi à pied que nous avons découvert les plantes locales et leur utilisation, grâce à un guide qui s'arrêtait toutes les dix minutes pour nous montrer une fleur, nous parler de l'histoire de la région ou chercher un fruit mûr pour qu'on puisse le goûter.
Et c'est à cheval que nous avons exploré l'ancienne région de production de diamants, où nous avons croisé des garimpeiros qui continuent à tamiser le sable des rivière dans l'espoir de trouver une grosse pierre, et qui nous ont montré leur seule trouvaille: un tout petit caillou brillant d'environ un millimètre de diamètre. C'est aussi lors de cette balade que nous avons découvert qu'il est possible de manger une mangue sans couteau: il suffit de ramasser le fruit bien mûr, d'enlever la peau qui s'arrache toute seule et de mordre dedans. Après on est tout barbouillé de jaune et on a les mains un peu gluantes, mais il aurait été dommage de rater les meilleurs mangues de la région (dixit notre guide) parce qu'on avait oublié d'emmener un couteau...


10-01-12 - cascadeEn tout cas, que ce soit à pied, en voiture ou à cheval, la région vaut vraiment le coup: vue du Morro Pai Inacio, sommet de la région; balades dans les vallées entre des montagnes-plateau; baignades dans des rivières et sous des cascades; visite de la grotte de Lapa Doce, pleine de formation calcaires qu'on entrevoit à la seule lueur de la lampe à gaz du guide; ascension jusqu'au sommet de la Cachoeira da Fumaça, plus grande cascade du Brésil, où, les normes de sécurité n'étant pas encore ici ce qu'elles sont en France, on peut s'allonger sur un rocher surplombant 450 mètres de vide pour voir en contrebas le petit lac où la cascade se jette - le guide ayant une main sur notre cheville pour assurer la sécurité... Finalement c'est un peu l'aventure quand même!

Partager cet article

Repost0

commentaires

celine 12/01/2010 14:21


De mon temps, il n'y avait pas tant de monde sur la Chapada Diamantina.
Mais c'est sans doute aussi parce que vous êtes en plein congé des locaux !


Archives

Catégories

Liens