Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 19:02

Nous voici (enfin) arrivés (depuis hier, précisément) à Fernando de Noronha, archipel au Nord-Est du Brésil et première étape de notre visite de l'hémisphère sud.
Car ça y est, nous avons traversé l'équateur! Le passage de cette ligne mythique (qui ne change cependant pas fondamentalement le paysage) a eu lieu le 21 novembre peu après le lever du soleil, mais nous ne l'avons fêté que le lendemain à cause de la houle un peu trop marquée pour prendre l'apéro sereinement (surtout de mon côté).


Eh oui la longueur de la traversée ne me dispense pas des soucis du mal de mer, qui est variable selon les jours (et la hauteur des vagues) mais ne disparaît jamais vraiment. C'est donc encore une fois Axel qui s'est occupé des manoeuvres et de la cuisine, même si j'ai (héroïquement) fait la vaisselle plusieurs fois.


Ce phénomène n'a pas été arrangé par les températures étouffantes qu'on a eues tout au long de la traversée: nous avons découvert la chaleur de l'équateur, celle qui oblige à faire la sieste entre midi et la fin de l'après-midi, qui fait tourner le lait UHT dans la journée et qui pose le dilemme suivant: chaleur torride sur le pont, ou chaleur moite dans la couchette? Bref nous avons pensé avec émotion à la pluie et aux températures du mois de novembre à Paris, il y a des jours où on aurait presque fait l'échange.


Côté navigation, les alizés du nord-est nous ont accompagnés pendant les cinq premiers jours de la traversée, et nous n'avons eu que deux jours d'interruption avant de retrouver les alizés du sud-est. Le fameux pot-au-noir s'est avéré moins problématique que prévu puisque nous n'avons pas eu de calmes plats, seulement beaucoup de grosses averses (les premières depuis Gibraltar!), des éclairs d'altitude et du vent plus irrégulier que sous les alizés. Rien d'insurmontable donc, au contraire cela nous a fait apporté un peu de fraîcheur et des réserves d'eau douce supplémentaire.


Côté activités, Axel a continué la pêche et ses expérimentations culinaires, ainsi il y a des filets de poisson salés qui se baladent dans le cockpit en fonction de l'ensoleillement et des assiettes pleines de bouts de bananes qui apparaissent au gré du mûrissement du régime acheté au Cap Vert. Il a également testé la recette de la marinade de filets de poisson dans du citron, ce qui a été une grande réussite.
La pêche a été moins fructueuse puisque hormis quelques prises au début de la traversée tous les poissons pêchés avaient des curieuses boursouflures blanches dans leurs filets et on a préféré les rejeter à l'eau. On a fini par arrêter la pêche et on a s'est contentés de maquereaux et de thon en boîte, c'est moins exotique mais plus sûr.

A part ça, la majeure partie de nos journées hors sieste et repas a été consacré à la lecture et au cinéma (petit format), sauf quand un évènement inhabituel rompait la routine (par exemple, le passage d'un cargo de conteneurs non loin de nous nous a bien occupés une bonne demi-heure). Nous avons également bien avancé dans nos leçons de portugais (me chamo jeanne, aqui tem meu pasaporte, não tenho nada a declarar. Por favor, pode me dizer onde fica o cibercafe mais perto?).


Malgré toutes ces activités variées et passionnantes, nous avons attendu avec impatience l'apparition de l'archipel de Fernando de Noronha, qui ne sera malheureusement qu'une courte escale avant de repartir vers le continent et plus précidément Salvador de Bahia. En effet, les taxes journalières de séjour et de mouillage sur l'île sont telles que nous prévoyons de repartir dès ce soir.
Courage, il ne reste plus que 600 miles avant Bahia!

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sébastien 26/11/2009 14:34


Ola !
Content d'apprendre que vous êtes arrivés sains et saufs ! On n'attendait pas de nouvelles avant une semaine encore ! Z'avez fait vite !

Toute l'équipe Ingenico suit vos pérégrinations au quotidien.
Bonne continuation et portez vous bien !
Une bise à Eduardo Slepetys si vous passez par chez lui ^_^

A+
Seb (et tout le bureau Ingenico)


Philippe 26/11/2009 14:04


Bravo ! Vous l'avez fait ! Merci Jeanne pour ce récit. Mais j'attends aussi quelque chose de plus technique, d'Axel sans doute. Quelle vitesse moyenne ? Quelle quantité d'eau douce restait-il ?
Combien de douches pendant la traversée. Et les batteries ? Cela devait aller puisque vous vous faisiez du cinéma. Amitiés de Philippe et Anna.


celine 25/11/2009 20:02


A  Non malheureux, ne faites pas ça !
Cet archipel est connu dans le monde entier pour la plongée sous marine et ses tortues !!!!

Pouvez-pas passer à côté.

Sinon Salvador de Bahia --> n'oubliez pas d'aller vous enfoncer dans les terres à la découverte de la Chapada Diamantina.

Euh, et après vos collations raisonnables de thon en boite, attention aux superbes plasts de Salvador à base d'huile de palme. EN prendre 1 pour 2 suffit largement et c'est trè s très lourd à
digérer.


Archives

Catégories

Liens