Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 20:41
cafeOn a abandonné les grands espaces, les pick-up poussiéreux et les gros pulls pour retrouver les grandes avenues, les boutiques de mode et les moustiques.
Nous avons passé une bonne partie des quatre jours à Buenos Aires à flaner dans les rues, à profiter des cafés et de leurs patisseries, et à chercher les petites boutiques sur le thème du tango - certaines si bien cachées que seule une plaque dans le hall de l'immeuble nous indiquait qu'au fond d'un couloir du cinquième étage se trouvait bien ce que nous cherchions.

Car bien sûr, le tango est partout : tango au marché aux puces où nous avons déambulé dimanche et où des danseurs faisaient des démonstrations ; tango dans la déco de nombreux cafés et restaurants ; tango dans les rues touristiques où on se voit proposer des dîner-spectacle tous les cinquante mètres.
tangoNous, nous avons trouvé LE spectacle de tango où il n'y avait pas que des touristes, sans dîner mais dans un centre culturel où au moins la moitié des spectateurs parlaient espagnol. C'était très bien, d'autant plus qu'il ne mettait pas que la danse en valeur, mais aussi la musique et le chant.

Il y avait aussi du tango dans notre auberge de jeunesse et, fait incroyable, nous avons même pris une leçon de tango ! Après une longue négociation (j'en parle depuis le Brésil) j'ai réussi à convaincre Axel de consacrer une heure et demie à apprendre les pas de base. Il a passé les deux heures précédant le cours à se mordre les doigts en disant "Mais qu'est-ce que j'ai fait, mais qu'est-ce que j'ai fait" mais cela ne s'est pas si mal passé que ça puisqu'il en a conclu que "finalement, ce n'était pas aussi horrible que prévu".
Je n'ai malheureusement pas de photos pour immortaliser cet évènement exceptionnel, mais je ne désespère pas que cela se reproduise... Pour ma part, j'en ai profité pour étrenner mes magnifiques chaussures toutes neuves, achetées le matin même dans une petite boutique du centre.
chaussures
Après cette escale citadine nous voici à nouveau au coeur de la forêt pour voir les chutes d'Iguazu.

Partager cet article

Repost0

commentaires

JF 20/02/2010 11:03



Elégantes! mais on veut surtout voir la robe et le costume !
Bisous.



Lebailly 18/02/2010 19:01


Magnifiques !!!
Les chaussures te font des pieds superbes !!
Par contre pour le bateau ce sera... moins pratique ;-)


Marie Christine 17/02/2010 22:00


Pas mal les chaussures, effectivement on attend les photos du prochain cours de tango, ça existe au Brésil? Bisous


Archives

Catégories

Liens